Que faisons-nous ?

pauvre(2)


L’objectif des Banques Alimentaires est de donner accès à toute personne à une alimentation suffisante et équilibrée, à travers la lutte contre le gaspillage et l’appel à la solidarité. 

(Source FEBA)

Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires.

(Extrait de l’article 25 de la Déclaration universelle des droits de l’homme)


La Banque Alimentaire aide les pauvres au Luxembourg

Créée en 2001, la Banque Alimentaire a pour objet la collecte et la distribution de nourriture aux  démunis via les associations caritatives et ceci exclusivement au Luxembourg

enfant

Elle est membre de la Fédération Européenne des Banques Alimentaires qui rassemble 256 Banques Alimentaires dans 21 pays. http://www.eurofoodbank.org/

Les Banques Alimentaires ont été fondées sur des principes qui régissent encore aujourd’hui le quotidien de toutes les Banques Alimentaires à travers le monde : le partage, le bénévolat, le don, la gratuité, la lutte contre le gaspillage et le mécénat.

En 2013, les banques alimentaires européennes ont distribué, à travers toute l’Europe, 402.000 tonnes de denrées à 5,7 millions de personnes en partenariat avec 31.000 associations. (source FEBA, 2014)


La pauvreté au Luxembourg

En 2012, le salaire moyen au Luxembourg en termes de pouvoir d’achat, était de 2% inférieur à son niveau de 2009. (source Statec 2013).

pauvre et enfant

Au Luxembourg, le taux de pauvreté est passé de 13, 6 à 15,9% entre 2011 et 2013 C'est davantage que le plus haut niveau historique enregistré en 2009 (14,9%). près d’un résident luxembourgeois sur sept vit sous le seuil de pauvreté.  

De fait, 28% des ménages luxembourgeois «affirment avoir des difficultés à joindre les deux bouts»le taux de chômage, passé de 4,4% de la population active en 2010 à 5,9% en 2013 en 2013, contre moins de 23% en 2012 et «seulement 19%» en 2003, rappelle le Statec. Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec . «Malgré cette hausse, le Luxembourg affiche après l'Autriche (5,0% en 2013) et l'Allemagne (5,4%), le taux de chômage le plus faible au sein de l'union européenne», souligne le Statec.

Le taux d'emploi des résidents est passé de 69,8% en 2011 à 71,1% en 2013. Le Statec indique que cette hausse «est due à l'emploi des femmes, pour lesquelles le taux est passé de 55,1% en 2003 à 61,9% en 2011 et 64,1% en 2012». «En 2013, conclut le Statec, le taux se stabilise à 63,9%».   Les travailleurs portugais au Luxembourg sont les plus exposés au risque de pauvreté. En 2013, indique un nouveau rapport du Statec, 22,1% des immigrés portugais vivaient, avec moins de 1.665 euros par mois, en-dessous du seuil de pauvreté. (source STATEC, 2014)

D’après le Rapport d’activité 2013 du Ministère de la Famille et de l'intégration, les nouvelles demandes en obtention du Revenu Minimum Garanti (RMI) sont en augmentation constante, particulièrement importante depuis 2009. Après un tassement en 2011, l’augmentation du nombre de demandes a repris. (source Ministère de la Famille et de l’Intégration, Rapport d’activité 2013)


La pauvreté en Europe 

Dans l'Union européenne, un quart de la population (125 millions de personnes) est menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale et 11% n'est pas en mesure de consommer de la viande, du poisson ou un équivalent protéiné tous les deux jours. (source Eurostat 2014).

© Reproduction autorisée moyennant indication de la source